Raccorder une caméra à un enregistreur vidéo : nos conseils

Dans cet article nous allons voir de manière simple les différents système de vidéoprotection avec enregistreur vidéo.

1. Connaitre son type d’enregistreur vidéo

Il existe plusieurs types d’enregistreurs vidéo associés à des caméras adaptées. Nous pouvons compter 2 grandes familles et des sous catégories.

Les enregistreurs vidéo TVI : Ces enregistreurs possèdent des connectiques BNC et sont adaptés aux caméras TVI/AHD/CVI. Ils ont également un port RJ45 pour être raccordé au réseau internet.

Les enregistreurs vidéo IP : Dans cette catégorie nous pouvons dissocier 3 sous catégories.  

– Enregistreurs vidéo IP avec ports RJ45 et enregistreurs vidéo IP avec ports RJ45 POE : Le nombre de port/canaux peut varier selon le besoin et ils possèdent un port RJ45 pour être raccorder au réseau internet.

– Enregistreur vidéo IP : Celui-ci ne dispose que d’un port RJ45 pour être raccorder au réseau internet.

Le raccordement entre la caméra et l’enregistreur :

Pour les enregistreurs vidéos et caméras TVI le raccordement s’effectuent obligatoirement par câbles coaxiaux.
L’enregistreur ainsi que chaque caméra nécessiteront une alimentation électrique par prise secteur.


Pour les enregistreurs vidéo IP avec ports RJ45 ou RJ45 POE et caméras IP, chaque caméra doit être raccordée par câble Ethernet à l’un des port RJ45. Si c’est un port RJ45 classique la caméra devrait être également branchée à une alimentation électrique (prise secteur/transformateur), si c’est un port RJ45 POE l’alimentation de la caméra et le transfert des flux vidéos s’effectuera par le même câble de type cat5 ou cat6.

RJ45 CLASSIQUE
RJ45 POE

Pour les enregistreurs vidéo IP, cela est un peu différent des 2 systèmes vu ci-dessus. En effet, celui-ci est raccordé au réseau internet local (sur la box ou un routeur) et récupère, les caméras connectées au réseau grâce à leurs adresses IP. Ces enregistreurs sont généralement utilisés avec des caméras IP WiFi.

Une chose est commune à l’ensemble de ces systèmes, si l’enregistreur dispose d’une fonction P2P il est possible d’y accéder à distance depuis une application pour smartphone ou tablette et/ou logiciel pour ordinateur. Cela permet d’effectuer la relecture des vidéos disponibles sur le disque dur de l’enregistreur.

Quel enregistreur vidéo choisir ?

Pour choisir correctement son système de sécurité et notamment ici son enregistreur vidéo, il est nécessaire de commencer par se poser ces deux questions : Qui effectue l’installation ? Vous ou un professionnel. Est-il possible d’effectuer un tirage de câble sur le lieu destiné à l’installation ? Oui ou non ?

Si vous installez vous-même votre système de vidéoprotection , il est conseillé d’opter pour des caméras IP WiFi qui fonctionneront avec un enregistreur IP. Ces caméras sont généralement simples d’utilisation et ce type d’installation n’engendre pas de gros travaux/tirages de câbles, ce qui est adapté à un bâtiment déjà construit. Les caméras sont connectées au réseau internet en WiFi et sont alimentées électriquement, l’enregistreur est connecté par câble Ethernet au réseau (à côté de la box par exemple) et alimenté électriquement. Enfin, ce système est également le moins couteux et tout à fait adapté pour les particuliers ou petites surfaces professionnelles (commerces, bureaux, garages…)

Si vous souhaitez faire installer un système de vidéoprotection par des professionnels du domaine (comme Enso Sécurité si vous êtes situé dans le VAR ou les Bouches-du-Rhones) vous pouvez opter pour un système TVI ou IP avec raccordement par câble.

Si le site à surveiller possède déjà un ancien système avec des câbles coaxiaux, vous pouvez demander à moderniser l’installation grâce à des caméras et enregistreur TVI dernières générations et connectées. De même, pour une installation avec câbles Ethernet et équipements IP. Ces professionnels effectueront, le changement de matériels (dépose/repose) ainsi que la programmation.

Si vous êtes en cours de construction de votre bien privé ou professionnel, vous pouvez étudier des emplacements spécifiques/stratégiques avec leurs équipes dédiées et réaliser du tirage de câble, la pose et la programmation de l’installation, cela de préférence avec un système IP et câble Ethernet qui sera plus évolutif et flexible qu’un système TVI sur cable coaxial.


N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement ou demande de devis, sur l’un des systèmes évoqués. 😊

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.